Bienvenue sur Geek In Box Pourquoi m'inscrire ?

J'ai accès à la section 16+.

Je n'ai plus besoin de remplir les champs relatifs aux commentaires.

Je peux devenir contributeur et participer activement au contenu du site.

Qu'est-ce qu'un contributeur ?

Un contributeur est un membre de la communauté Geek In Box qui souhaite participer au contenu du site en proposant des articles.

Il aura accès à une interface de rédaction complète dans laquelle il pourra créer ses articles et les mettre en page, en combinant texte et photos.

Ses news seront ensuite relues et seront validées ou refusées par les administrateurs.

Connexion
Mot de passe perdu ?
Pas encore membre ? Rejoignez les 5725 inscrits !

En vous inscrivant, vous aurez accès à la rubrique 16+ qui peut comporter des vidéos et des photos pouvant heurter la sensibilité de certaines personnes.

Par conséquent, en accédant à cette section, je certifie avoir + de 16 ans.



neuf − = 1


 

Figurines U.S Figurines Japonaises Figurines Sexy Tests Commentaires Forum GIB Collections Geek in box
Sections du site Figurines US Figurines Manga

Saint Cloth Crow du Sagittaire, le test photo !

Figurines articulées, Goodies JAP
Figurine à assembler

En regardant les photos de ce test, une bonne surprise en cache une très mauvaise. A première vue, les images sont superbes et le produit est totalement conforme à ce que nous avons vu en photos officielles. Mais il y a une bonne raison à cela : Toutes les pièces de l’armure sont en plastique ! Ça alors ! Mais comment Bandaï justifie-t-il un tarif de 19 000 yens ? D’accord, la figurine fait 30 centimètres de hauteur et propose une armure totalement re-conçue mais imaginez-vous la payer 175 euros chez bandaicollector.fr ? J’avoue encore à cette heure espérer me tromper mais observez les photos, les pièces parfois scindées en deux ou emboitables à l’aide de petits crochets n’auraient aucune chance d’être viables en métal. De plus, la brillance lisse et miroir des éléments est bien caractéristique des morceaux en plastique que nous trouvons parfois sur nos Myth Cloth

Bien sûr, la matière a aussi pour avantage de proposer une conception très étudiée et esthétique au possible. Souvent les parties de l’armure se superposent pour un résultat optimal. Le découpage des bras ou des jambières en de plus petits éléments permet un design plus précis, très classe au final. L’absence de métal me laissera l’occasion pour la première fois de ne pas déplorer des différences de teinte et de texture entre les divers composants…

 

Les ailes sont découpées en trois grandes parties et les plumes peuvent se superposer ou se déployer. Si vous ne souhaitez pas les utiliser, une petite plaque viendra cacher les trous. Emboiter le casque sera risqué car il ne tient qu’avec une petite tige qu’il ne faudra pas casser. Remarquez enfin la pièce qui cache l’articulation arrière des genoux. Il faut bien avouer qu’aucune armure Saint Seiya n’avait été aussi bien étudiée.


Les visages de Seiya sont très réussis. Il reprennent parfaitement le graphisme de l’animé et sont mis en valeur par une chevelure dynamique et bien sculptée. En ce qui concerne Aioros, même si le faciès a été amélioré depuis le premier prototype, les yeux sont encore un tout petit peu trop éloignés lorsque l’on regarde de face. Dans la plupart des cas, il n’y paraitra rien.

Mentionnons le socle façon marbre de la figurine. Heureusement, il est assez esthétique, bien qu’un peu kitch et s’avèrera souvent indispensable. Le chevalier est trop déséquilibré par les ailes déployées et par sa propre taille et il sera pratiquement indispensable de l’accrocher. Du coup, comme le corps de base est loin d’être aussi souple que celui des dernières générations de Myth Cloth, ne vous attendez pas à pouvoir créer des poses de folie. De toutes façons, la jupette de l’armure ne semble pas le permettre.

Enfin, l’armure sous sa forme de signe zodiacal marque une grande progression dans l’histoire des figurines Saint Seiya. Pour la première fois, elle est montée sur une structure transparente, plus aérienne et ainsi proche du concept original.

Au final, malgré une grande déception due à l’absence de pièces métalliques, la première Saint Cloth Crown est une réussite visuelle. Bien conscients qu’elle doit ses prouesses esthétiques à sa conception uniquement possible en plastique, nous garderons tout de même un arrière-goût amer en passant à la caisse. De plus, considérer cette figurine comme une statue est un point de vue bien plus approprié. L’envisager comme une « action figure » serait une erreur en raison de manipulations délicates et des possibilités de postures restreintes. Si, de surcroit, vous manquez de place dans vos vitrines, pesez bien le pour et le contre avant d’acheter ce produit. N’oubliez pas aussi que la Myth Cloth EX qui arrivera bientôt pourrait tout aussi bien vous satisfaire à un moindre coût et à un moindre encombrement.

Photos : Toro_plus

Articles similaires :

5 commentaires

  1. avatar Hakkai le 24 septembre 2011 à 12:13

    C’est bon à savoir, si c’est du plastique, ce sera sans moi.

  2. avatar PAT le 24 septembre 2011 à 12:22

    Oui, tu me posais la question l’autre fois. Je croyais que ce serait métal…Et bah voilà !

    Ça n’enlève pas de sa superbe à la figurine mais c’est vraiment trop cher !

  3. avatar levincesvp le 24 septembre 2011 à 19:47

    Oui bien trop cher… Seule bonne idée, le socle transparent pour la position totem, on aura sans doute çà dans les myth cloth appendix EX :D

  4. avatar red360 le 23 janvier 2012 à 21:25

    Vous faites fort quand meme ici…Pondre des tests sans avoir la figurine entre les mains et utiliser des photos officielles du distributeur…aucune crédibilité quant a votre test vu que vous n’avez pas la figurine.

  5. avatar PAT le 24 janvier 2012 à 10:00

    C’est vrai qu’on peut voir les choses comme ça avec un esprit négatif comme le tien. Mais parce qu’il est impossible d’acheter autant de figurines qu’il le faudrait, on devrait ne rien faire ? Nous offrons un avis que vous pouvez prendre en compte ou non mais au moins nous avons la démarche de proposer un site qui regroupe des informations comme n’importe quel magazine d’actu le ferait. Si le principe ne te convient pas, passe ton chemin.

Laissez un commentaire


× neuf = 18

par

le
24/09/2011