Bienvenue sur Geek In Box Pourquoi m'inscrire ?

J'ai accès à la section 16+.

Je n'ai plus besoin de remplir les champs relatifs aux commentaires.

Je peux devenir contributeur et participer activement au contenu du site.

Qu'est-ce qu'un contributeur ?

Un contributeur est un membre de la communauté Geek In Box qui souhaite participer au contenu du site en proposant des articles.

Il aura accès à une interface de rédaction complète dans laquelle il pourra créer ses articles et les mettre en page, en combinant texte et photos.

Ses news seront ensuite relues et seront validées ou refusées par les administrateurs.

Connexion
Mot de passe perdu ?
Pas encore membre ? Rejoignez les 5723 inscrits !

En vous inscrivant, vous aurez accès à la rubrique 16+ qui peut comporter des vidéos et des photos pouvant heurter la sensibilité de certaines personnes.

Par conséquent, en accédant à cette section, je certifie avoir + de 16 ans.



7 + quatre =


 

Figurines U.S Figurines Japonaises Figurines Sexy Tests Commentaires Forum GIB Collections Geek in box
Sections du site Figurines US Figurines Manga

Security Battle Droids par Sideshow, le Test Photo

Action figures, Goodies US

Après nous avoir proposé une bonne pelleté de soldats clones au fil des années, il semblerait que Sideshow Collectibles, qui n’est plus à présenter aux collectionneurs fans de Star Wars, soit également décidé à nous décliner tous les droïdes de combat existants dans sa gamme Sixth Scale Figure. Heureusement qu’il y en a moins de versions différentes que les clones ! Tout a commencé en 2011 avec l’annonce d’un pack regroupant deux droïdes de combat basiques, les « Infantry Battle Droids« , qui ont ensuite été suivis de différents repaints. Une bonne initiative, car les collectionneurs peuvent ainsi choisir le model qu’ils préfèrent dans les films, et je parle en connaissance de cause ! Il sera donc question dans ce test, vous l’aurez compris, des Security Battle Droids, qui ont la particularité de ne pas porter de pack dorsal et de présenter des marquages bordeaux.

La boîte

Les deux droïdes sont livrés dans une boîte reprenant le design classique des packaging de Sideshow : différents visuels des figurines sur un fond noir, tandis qu’une fenêtre, qui se ferme au moyen d’aimants, permet de dévoiler son contenu à travers une vitre en plastique transparent. Et c’est là que ça devient amusant : en effet, à l’ouverture du volet, on remarque que dans un souci d’économie de place, le fabricant à rangé les droïdes… pliés ! Un peu de la même manière que lorsqu’ils sont stockés dans les TMT, ces immenses barges de débarquement qui les déploient sur le champs de bataille dans La Menace Fantôme. Qu’il soit voulu où non, ce petit clin d’oeil m’a fait sourire.

Première impression

Sachez tout d’abord que les deux droïdes de sécurité ne sont pas scrupuleusement identiques : l’un est clean, tandis que le second est une version veteran, présentant des impactes et autres traces de combats. En sortant les droïdes de leur boîte, on s’empresse donc de les déplier. La tête, dont le cou est rentré dans le torse, sera un peu dure à faire sortir. Sur le modèle que j’ai reçu, cette opération s’est avérée plus difficile sur le droïde « clean » que sur le droïde « veteran« , il m’a fallu forcer, ce qui est toujours inquiétant pour les collectionneurs soigneux. Heureusement, il n’y a pas eu de casse. Les droïdes mesurent 31 cm, l’échelle des Sixth Scales est donc bien respetcée. Ils sont très légers, au vu de leur morphologie très filiforme, mais aussi en raison du fait que leur torse soit creux pour pouvoir y loger le cou.

En détail

Je dois l’avouer, lorsque j’avais vu que Sideshow allait inclure un droïde clean dans ce set, j’avais un peu peur d’un rendu trop clean… Et bien non ! Je suis très vite revenu sur mon jugement en voyant le produit en vrai, car il bénéficie d’un lavis très léger sur l’ensemble du corps pour le salir un chouilla. Ce lavis est un peu plus prononcé au niveau des creux, de la tête, et surtout des avants bras. Ses doigts bénéficient même de quelques rayures. Malgré tout, et c’était couru d’avance, c’est la peinture du veteran qui s’avère la plus sympa. Ce droïde ci présente une teinte de beige un tout petit peu plus sombre que son homologue, avec en plus quelques dégradés qui lui confèrent vraiment un aspect noirci. A cela viennent s’ajouter impactes et rayures pour un réalisme très convaincant, et témoignant d’un passé riche en batailles (ce qui est plutôt étonnant d’ailleurs, les droïdes de combats sont généralement très vite mis en pièces… m’enfin, qu’importe, je m’égare…). Peut-être une petite réserve sur l’impacte noir au niveau du « cœur », qui semble pixellisé ? Mouai, c’est vraiment pas grand chose, ça reste très correct. Bon, mis à part ça, inutile de préciser que les peintures sont d’une propreté exemplaire, mention spéciale aux marques bordeaux qui ne présentent absolument aucune bavure. Passons maintenant au sculpt , qui lui est le même pour nos deux compères. Il est très détaillé et très fin, je crois que je n’aurais pas grand chose à dire dessus. On termine donc avec les quelques mini couacs de ces figurines. En premier lieu, notons la présence de jointures un peu visibles par endroits, notamment sur le devant des cuisses, mais c’est vraiment du gros chipotage. Ensuite, le deuxième et dernier défaut de ces figurines se trouve dans leur dos. Comme je l’indiquais dans l’introduction, ces droïdes sont des repaints des Infantry Battle Droids qui, contrairement aux Security Battle Droids, portent des pack dorsaux, qui s’emboitaient dans le dos des premiers modèles sortis par le fabricant. Du coup, les « trous » servants à insérer les picots des pack sont toujours présents dans le dos des droïdes de sécurité. C’est, je pense, le plus gros défaut de ces figurines. Et franchement, ils sont discrets et en plus placés sur l’endroit le moins intéressant d’une figurine, donc je pense qu’on est d’accord pour dire qu’on s’en fout !

Les articulations

Au delà d’une réalisation quasi sans faille, ce qui fait le véritable point fort de ces droïdes de combat n’est autre que leurs articulations. Le mot qui me vient en premier à l’esprit en les évoquant est « jouissif » ! En effet, ils sont extrêmement souples et, si leur poids relativement léger et leur morphologie aident pas mal, ils sont avant tout très maniables. Et ça, je peux vous assurer que ça leur donne un gros bonus capital sympathie ! C’est un réel plaisir de les manipuler, et on peu facilement leur donner toutes sortes de poses sans se casser la tête, ce qui n’est pas toujours le cas des Sixth Scale de Sideshow. Qui plus est, le fabricant à eu l’idée de placer des petites pièces de métal sous les pieds, qui leur confère cette excellente stabilité qui en intriguait beaucoup au sein de notre petite communauté. Tout ça permet de leur donner des poses criantes de réalisme, peut-être même plus naturelles que chez des personnages « habillés ». Je vais en revanche tiquer un peu sur les articulations des chevilles. En effet, ces dernières manquent un peu d’amplitude lorsqu’on veut bouger un pied vers l’avant ou vers l’arrière. Elles limitent également la stabilité des figurines, car, étrangement, elles ont tendance à se relâcher lorsque le poids d’un droïde part ne serait-ce qu’un tout petit peu vers l’avant. Par exemple, si vous souhaitez l’exposer au garde à vous, il devra être incliné TRES légèrement vers l’arrière. Mais une fois dans une position un peu dynamique, ce défaut ne se fait absolument plus sentir. Pour finir, est-il nécessaire de préciser que toutes ces articulation s’intègrent à merveille en raison de la nature des personnages ?

Fidélité par rapport aux films

Sideshow continue sur sa lancée en proposant des répliques on ne peut plus fidèles à leurs modèles visibles dans Star Wars. En effet, alors que dans mon test du Général Grievous de la même gamme j’avais noté de nombreuses prises de libertés de la part du fabricant, là, nous avons affaire à un sans faute. Enfin, presque. Mais une fois n’est pas coutume, ce serait un chipotage énorme. Bon… je peux chipoter quand même ? Allez, on est là pour ça après tout. Le cou. Oui, le seul défaut de fidélité de ces droïdes est leur cou, qui est un chouilla trop court par rapport aux vrais droïdes de combat. C’est tout ce qu’il y a à signaler en ce qui concerne les figurines. Oui, c’est rien vous voyez ! Il y a un autre petit quack, mais il concerne les blasters, donc je vais en parler dans le paragraphe qui suit.

Accessoires

 

Transition de malade, venons-en donc aux accessoires. Ne cherchez pas, il n’y en a pas des masses, seulement les deux fameux fusils blasters E-5, un pour chaque droide. Ils sont très bien réalisées, bénéficiant d’un effet d’usure, à l’instar de leurs propriétaires. Mais il y a un défaut, disais-je : ils sont trop petits ! Les E-5 visible dans les films sont supposés être plus gros, ça se ressent surtout lorsqu’on veut les placer dans les mains des droïdes. Excepté ces deux armes, nada, mais je n’en suis pas mécontent. En effet, je ne vois pas ce que Sideshow aurait pu ajouter. Du coup, entre ça et mettre en supplément des accessoires inutiles qui auraient fait gonfler le prix, c’est mieux d’avoir fait comme ça.

Conclusion et avis personnel

 

Sideshow frôle donc la perfection, et je dirais que le fabricant s’en est même dangereusement rapproché avec ces deux Security Battle Droids. Proposés à un prix raisonnable pour un pack de deux figurines, 120€ dans mon cas, c’est vraiment un plus pour une collection de fan de Star Wars, surtout pour accompagner un certain général cyborg, j’en sais quelque chose ! Et mention spéciale à la maniabilité, qui les rend encore plus sympa qu’ils ne le sont déjà. Car oui, je peux vous assurer qu’on prend vraiment son pied à leur donner les poses les plus improbables pour le plaisir de faire des photos marrantes ! Note : 18/20

Articles similaires :

5 commentaires

  1. avatar B-Haine le 23 septembre 2015 à 19:36

    Je sais, ce test arrive avec beaucoup de retard, mais j’ai pu faire les photos il y a qu’une semaine ^^

  2. avatar elfenlied777 le 24 septembre 2015 à 13:49

    j’adore la dernière photo ^^

  3. avatar linoasquall le 24 septembre 2015 à 18:02

    Ils sont vraiment cool. Et j’adore la pose qu’ils ont dans la boîte.

  4. avatar hikariplouf le 26 septembre 2015 à 23:26

    Superbe test B-Haine, j’ai tout lu. Et c’est vrai que depuis que tu as partagé la photo de réception sur le fofo je salive sur ces 2 bestioles. Pour un pur fan star wars on dirait vraiment deux pièces du genre réel. Limite on les a piqués aux studios films pour mettre dans les vitrines des collectionneurs. Pour les armes, c’est un chouilla dommage mais tu sais quoi ? la perfection n’existe pas ;)

  5. avatar minidingue le 27 septembre 2015 à 07:12

    Excellente review B-Haine et + 1 pour la dernière photo ! :D

Laissez un commentaire


3 − trois =

par

le
23/09/2015